UVmastercare - UVC Cabinet Dentaire - est validé par académiques

A l’initiative d’experts scientifiques et académiques

UVmastercare est certifié en Laboratoire

Certifié en
Laboratoire

UVmastercare est livré et installé très vite

Fabriqué en Belgique – Livré et installé dans la semaine

Quels sont les avantages du système UVmastercare – UVC Cabinet Dentaire ?


UVmastercare est validé par académiques

Rapide

La décontamination puissante et totale de l’air et des surfaces d’un cabinet de 20m2 est terminée en 4 min.

Efficace

Nos deux tubes UVC en exposition directe assurent l’inactivation de 99.99% de la charge viralesur les sols et l’aérosol

UVmastercare est validé par académiques

Sécurisé

Un complément à vos gestes barrières pour assurer la sécurité de vos patients tout en préservant votre activité économique

Comment fonctionne la solution UVmastercare ?

Après le départ de votre patient, vous effectuez la désinfection de surface de routine: siège, lampe cyalitique, crachoirs et bloc instruments avant de dégager totalement les plans de travail.

Vous déplacez à proximité du fauteuil  l’UVMaster172 et dans la diagonale du siège, l’UVSlave172.

Après les avoir branchés, vous mettez le contact avec la clé. Le témoin vert s’allume et l’affichage vous indique la durée de traitement programmée.

Vous forcez la clé pour lancer le démarrage, le témoin passe à l’orange et le compte à rebours de 20” est affiché et démarre avec un signal sonore (bip répétitif).

Vous quittez ensuite la pièce que vous fermez. Vous pouvez suivre l’évolution de la désinfection grâce à l’afficheur de la télécommande qui signalera la fin du traitement.

LE NUAGE DE MICRO-GOUTTELETTES AINSI CRÉÉ CONTAMINE L’AIR, LE SOL ET LES SURFACES DE VOTRE CABINET

Nous savons aujourd’hui que les patients contaminés peuvent être porteurs et donc transmetteurs du virus, sans pour autant ressentir de symptômes. La transmission du Covid-19 s’opère par les micro-gouttelettes et la salive, et ce par projection directe ou indirecte.

Or un aérosol dentaire peut avoir une portée de 6 mètres et se maintenir en suspension pendant 3 heures. Cela provoque immédiatement la contamination de l’air, du sol et de toutes les surfaces.

Il a été prouvé que le Covid-19 a un niveau élevé de viabilité à l’air libre. La création de l’aérosol, et du nuage de gouttelettes  < 10 microns associé, augmente donc considérablement le risque de contamination de vous, votre équipe et vos patients.

uvmastercare aerosol

Découvrez comment aseptiser rapidement vos surfaces

Petite vidéo explicative de la problématique de la contamination par les aérosols dentaires par le Professeur Eric Rompen (voir la vidéo complète dans articles)

L’UVcare344 est composé d’un UVMaster172 et d’un UVSlave172

Les UV-C d’une longueur d’onde de 254nm, produits par nos lampes Amalgam d’une forte puissance (172w), seront efficacement et rapidement absorbés par l’ARN de l’agent pathogène pour mener à sa destruction. Le tube en quartz qui protège les lampes filtre aussi les longueurs d’onde < 200 nm qui pourraient produire de l’ozone.

Sur base d’études sur les adénovirus , nous avons pu conclure qu’une dose entre 20 à 30 mJ/cm2 permet un abattement performant du coronavirus Covid-19.

Le panneau de contrôle de l’UVMaster172 qui télécommande toute l’installation.

Nos dispositifs UVmastercare ont été développés pour vous permettre de les utiliser en toute sécurité grâce à un allumage différé et 2 détecteurs de présence intégrés à l’appareil.

Une technologie éprouvée

Les virus de ce type sont plus sensibles dans l’aérosol en suspension que sur les surfaces. Dans l’aérosol, une dose de 2 milli-Joules/cm2 suffit, sur les surfaces il faut 35 mJ/cm2. Ces doses d’irradiation étant évaluées avec une bonne marge de sécurité.

L’effet des UVs diminue avec la distance, et même avec le carré de la distance. Donc l’inactivation virale va dépendre:

  • du nombre de lampes-des dimensions de la pièce-de l’écartement des lampes entre elles (il y a une zone entre les lampes où leurs effets se cumulent)
  • du temps d’action -de la décision du praticien de décontaminer uniquement l’air ambiant (très rapide, souvent moins de 2 minutes), ou l’air + les surfaces (en général 3 à 5 minutes)