fbpx

La désinfection par UVC promet aux cabinets dentaires sécurité et rentabilité économique.

Depuis l’apparition des contaminations au coronavirus SARS-CoV-2, les cabinets dentaires sont confrontés à une diminution de leurs prestations afin de garantir la sécurité du patient. Les puissants aérosols générés par les soins dentaires représentent un véritable défi pour la profession. Celle-ci est dès à présent contrainte de respecter une série de mesures afin d’éviter la propagation du virus. La rentabilité des cabinets remise en question, UVmastercare propose une solution optimale et rapide: la désinfection par UVC.

Assurer l’exercice de la profession tout en garantissant la sécurité du patient.

De nombreuses recherches constatent désormais que le virus COVID-19 fait partie des virus de type respiratoire. Il se transmet d’une part à travers la salive via les récepteurs situés au niveau de la muqueuse buccale.
Il se propage également dans l’air à travers un nuage invisible de micro-gouttelettes d’une taille inférieure à 10 microns. Ce nuage reste en suspension de longues minutes dans l’air.
La parole, la toux mais également l’aérosol dentaire sont générateurs de particules virales se logeant dans les voies respiratoires.

« L’introduction de cette nouvelle notion a modifié considérablement les pratiques des cabinets dentaires » selon le Professeur Eric Rompen

Par conséquent, le virus étant présent dans la salive, le dentiste va inévitablement créer une contamination de SARCOV-2 par aérosol dentaire si il soigne un patient positif et contagieux. Il est estimé à l’heure actuelle que 15 à 30% des patients sont non symptomatiques mais contagieux. Dés lors, aucun patient n’est à risque zéro.

Les aérosols dentaires vecteurs puissant du virus !

Les instruments tels que la turbine, les contre-angles, les détartreurs à ultrasons, ainsi que la soufflette à air génèrent des aérosols dentaires puissants.

2 types d’aérosols dentaires existent:
Les splatters : des macro-gouttelettes projetées à 0,5 / 1 mètre en direction du fouet, de la tablette, du crachoir, du fauteuil de soin,…
Les Micro-gouttelettes qui se propagent avec une portée d’environ 7 mètres de distance. Une situation d’autant plus problématique à l’heure actuelle. Lorsque le dentiste exerce en cabinet ouvert, le risque de propagation de cabinet à cabinet y est accru.

Dès lors, cet air potentiellement contaminé va retomber et infecter l’ensemble des surfaces (bureaux, plans de travail, produits et sols). En outre, le temps de survie du virus est de 2 à 3 jours sur une surface et de 3 h dans l’air.

Quelles sont les mesures actuelles pour assurer la sécurité du patient, du praticien et l’exercice de la profession ?

De nombreuses mesures sanitaires sont recommandées et appliquée à l’heure actuelle afin de contrer une potentielle propagation du virus

  1. L’aménagement si nécéssaire de l’architecture de votre cabinet dentaire. 
  2. La réduction de la charge virale de l’aérosol avant intervention. Le patient procèdera à un bain de bouche anti-viral. Le dentiste quant à lui, procèdèra à la pose de la digue dentaire dès que possible.
  3. L’adaptation du choix des instruments lors de l’intervention afin de réduire la portée de l’aérosol.
  4. Le choix de différents systèmes de ventilation afin de minimiser la contamination de l’air.
  5. La pulvérisation d’antiseptique après la visite de chaque patient.

Webinaire: la décontamination par UVC des Cabinets Dentaires selon le Professeur Eric Rompen

Dès lors, des solutions existent ! Néanmoins, ces mesures sont contraignantes pour la pratique de la médecine dentaire. Ces dernières ralentissent considérablement le travail du dentiste, ne traitent ni les surfaces, ni les sols. De surcroit, elles manquent de preuves concrètes d’efficacité.

La désinfection par UVC: solution optimale et rentable.

Après de nombreuses recherches, c’est la solution de désinfection par UVC que notre équipe UVmastercare a décidé de développer.

En effet, les UVCs d’une longueur d’onde de 254nm sont efficacement absorbés par l’ADN et produisent un effet biocide sur celle-ci. Le virus SARS-CoV-2 situé dans les expectorations sera donc inactivé par les UVCs. Pour produire des UVCs, deux technologies ont été envisagées. Elles reposent sur l’ionisation de vapeurs de mercure à moyenne ou à basse pression. Les spectres UV émis par ces deux technologies varient fortement. Pour les lampes moyenne pression, le spectre est étroit. Il se situe presque intégralement dans le spectre UVC et est centré sur 254 nm.
Par conséquent, c’est vers l’effet exclusivement biocide des lampes basse pression que nous nous sommes tournés car plus efficace. Parmi ces lampes, c’est la technologie brevetée par Light-tec nommée Amalgam, offrant un rendement optimisé, qui a été retenue.

Quel niveau d’efficacité offre la désinfection par UVC ?

Concernant le virus SARS-CoV-2, les études les plus récentes ont permis de mettre à l’épreuve l’efficacité de la méthode de désinfection par UVC. Différentes intensités d’exposition (3.7, 16.9 and 84.4 mJ/cm2) ont été appliquées à plusieurs taux de concentration virale (1000, 5, 0.05 MOI). Les résultats attestent qu’une diffusion UVC d’une longueur d’onde de 254nm assure facilement l’inactivation et l’inhibition du virus

  • Pour les deux niveaux de contamination les plus faibles ( 0,05 MOI pour les espaces clos et 5 pour la toux d’un malade), la dose d’exposition au UVC de 4 mJ/cm2 est suffisante pour assurer une complète inactivation du virus.
  • Quant au plus haut taux de concentration virale (1000 MOI), le virus est totalement inactif avec une dose de 16,9 mJ/cm2

Consultez la source de ces résultats !

En combien de temps un cabinet sera t’il décontaminé par UVC ?

Pour atteindre une dose de 35 mW/cm3, le temps de traitement nécessaire dépendra de la distance de la source à décontaminer. Dans le cas d’un cabinet standard de 3x4m, l’ensemble de la pièce sera décontaminé en 5 minutes maximum.

En savoir plus sur notre produit de désinfection UV-Mastercare.

Un commentaire sur “La désinfection par UVC promet aux cabinets dentaires sécurité et rentabilité économique.

  1. Pingback: La désinfection par UVC promet aux cabinets dentaires sécurité et rentabilité économique. - Easydentalstore

Laisser un commentaire